UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant

Publié le 17 Août 2013

Casablanca (Maroc) : Je visite une galerie marchande avec des boutiques sur 3 ou 4 étages. Des fringues à perte de vue ! Rien de dépaysant.

J'aperçois un petit attroupement autour d'un homme qui écrit. J'approche et j'observe un curieux cérémonial. L'homme lit un des nombreux bouts de papiers empilés sur sa table, c'est le nom d'une personne. Une fois désignée, la personne s'assoit en face de lui ; aucun échange de mot ; il prend un carton décoré et, avec une plume, réalise une calligraphie arabe avec une habileté saisissante. Simplement magnifique.

Puis il donne le carton à la personne, saisit un autre bout de papier et prononce le nom de la suivante. Des badauds arrivent et écrivent leurs noms sur des bouts de papier vierge.

L'homme est taciturne, sérieux, concentré...

A noter que l'attroupement est constitué à 95% de jeunes femmes !

UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant
UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant
UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant

Le cérémonial se poursuit avec la même cadence. Alors je me dis il doit certainement faire payer ses calligraphies ou alors il a quelque chose à vendre ou il fait de la pub, ou alors il est payé par le centre commercial pour faire une animation. Et bien non ! Rien de tout ça ! AUCUN BAKCHICH !

A coté de lui, il y a juste un panneau :

UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant
UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant

Un geste artistique gratuit.

J'inscris mon nom sur un bout de papier. Je veux en savoir davantage sur cet étrange personnage.

Il me dit qu'il a réalisé 3,5 millions de calligraphies, 2 millions au Maroc et le reste en Europe, à travers des salons culturels. Il me dit qu'il a fait une calligraphie à Jacques Chirac et Barack Obama...

Sa motivation ? Et bien il a été opéré du cœur, il aurait du mourir mais la vie lui a fait un cadeau.

Il voit que je suis français alors voilà ce qu'il écrit :

UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant

Après une recherche sur le Net je découvre qu'il s'agit de M. ABDELGHANI FILALI BABA, Artiste calligraphe.

https://www.facebook.com/pages/LArtiste-calligraphe-arabe-M-ABDELGHANI-FILALI-BABA/189899144429417

http://www.youtube.com/watch?v=3m1qf_r2dSs

Je poursuis mon chemin avec ma calligraphie dans les mains.

UNE RENCONTRE. Trois fois rien et pourtant

Quelques instants plus tard, en allant au supermarché qui se trouve au premier étage de cette galerie marchande, je vois de la viande de porc !!!

Sur l'étiquette, on lit "plateau savoyard" ; 128 dirhams (12 Euros).

Dans un pays musulman (quelques jours après le ramadan), pas de bakchich et du porc dans les étalages... Deux idées préconçues qui s'écroulent en moins d'une heure !

Commenter cet article